C34 Thériaque du Suédois BIO

Amélioration des fonctions drainantes. Tonique. Régulation du système nerveux.

 

 

Contenance 50ml

15,00

Description

Purification des voies métaboliques grâce à une stimulation du complexe foie/vésicule biliaire, éliminations rénale et intestinale des toxines.

Élixir spagyrique aux herbes du Suédois est une liqueur obtenue à partir d’une Thériaque la plus proche de la formule originelle ; celle-ci contient près de 75 composants. L’originalité de la méthode de fabrication spagyrique de l’Élixir aux herbes du Suédois permet de retrouver et de faire vivre une dimension subtile et énergétique. Au-delà de sa judicieuse composition c’est par les procédés spagyriques que les Anciens façonnaient leurs plus grands élixirs afin d’apporter à leurs préparations toute la vitalité et les forces en mouvement.

Associations possibles : Angélique, Artichaut, Basilic, Camomille romaine, Chardon Marie, Echinacea, Genièvre, Gingembre, Mauve, Marjolaine, Mélisse, Ortie piquante, Reine des près, Romarin, Valériane,
C1 Stimos, C12 Digestos, C29 Aquilex, C31 Spagy-Force, C30 Spagy-Draine

Relation psycho-émotionnelle :

Drainage d’anciennes stagnations reliées à l’égrégore des gens de savoirs

Aide à évacuer ce que les anciennes médications n’ont pu terminer, mise à jour et résolution des mémoires de pratiques médicales du passé, drainage d’anciennes stagnations reliées à l’égrégore des gens de savoirs ce qui renforce l’immunité actuelle, le schéma corporel actuel.

Composition

Extrait Hydro-alcoolique*- glycériné*14,5% Vol. Matricaire*, Angélique*, Romarin*, Zédoaire*, Guimauve*, Myrrhe*, Frêne, Carline*, Gentiane*, Safran*.  Thériaque 100% végétale macérée dans l’Hydrome .

*Ingrédients issus de l’Agriculture Biologique

Conditionnement : 50ml

Conseils d'utilisation

15 gouttes deux fois par jour avant les repas.

Respecter la dose journalière.

Ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée.

Tenir hors de portée des jeunes enfants.

Historique

Elixir de la Tradition aux grands pouvoirs dépurants et curatifs, l’Elixir spagyrique aux herbes du Suédois est une liqueur obtenue à partir d’une Thériaque la plus proche de la formule originelle ; celle-ci contient près de 75 composants. La Thériaque est 100 % végétale. Elle est composée de racines, bois, écorces (Valériane, Gingembre, Cannelle, etc), de feuilles, fleurs, sommités fleuries (Petite Centaurée, Marrube blanc, Pouliot, Rose rouge, etc), de fruits, grains (Cardamome, Poivres, Anis, Fenouil, etc), ainsi que diverses substances telles le suc de Réglisse ou le miel. La Thériaque est à un certain moment prête et peut entrer dans la formule des 11 herbes du Suédois sélectionnées (Aloès, Rhubarbe, Zédoaire, Guimauve, Myrrhe, Camphre naturel, Carline, Gentiane, Angélique, Safran, Manne). L’originalité de la méthode de fabrication spagyrique de l’Elixir aux herbes du Suédois permet de retrouver et de faire vivre une dimension subtile et énergétique. Au delà de sa judicieuse composition c’est par les procédés spagyriques que les Anciens façonnaient leurs plus grands Elixirs afin d’apporter toute la vitalité et les forces en mouvement à leurs préparations. Histoire de la Thériaque : Pompée, après avoir vaincu Mithridate, donna au médecin Damoclès la fameuse formule de l’électuaire antidote du roi de Pont. Démocrates la publia en vers, et 150 ans plus tard Néron chargea son médecin Andromachus de la perfectionner. Celui-ci en publia la recette en vers élégiaques. Nicandre, médecin et poète, lui appliqua le nom de Thériaque (bête féroce), soit à cause des vipères qui entrent dans sa composition, soit à cause des bons effets qu’on lui attribuait pour guérir la morsure des animaux venimeux. Les anciens l’administraient dans les fièvres de mauvais caractère, la variole confluente, la rougeole qui prend une marche grave et menaçante. (Traité de pharmacie théorique et pratique E. Soubeiran 1863). Baumé dans son ouvrage Éléments de pharmacie théorique et pratique (1777) dit que la Thériaque est cordiale, stomachique, tue les vers et les semences vermineuses qui se développent dans les fièvres malignes : on la fait prendre dans le dévoiement et le flux dysentérique, dans la toux invétérée : elle est calmante, légérement sudorifique : on la donne dans la petite vérole, comme un bon fort cordial. On l’emploie dans les attaques de la peste, comme défensive du mauvais air. La dose est depuis 18 grains jusqu’à 2 gros. On l’emploie aussi à l’extérieur : elle est un vésicatoire doux : elle est bonne pour la piqûre des bêtes venimeuses.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.