Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de GENIÈVRE (baies)

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 78 - GENIÈVRE (baies)

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Juniperis communis
Famille :
Cupressacées , Baies sèches
Etymologie :
GENÉVRIER - Juniperus communis. Junior : jeune, généré, ou junix : génisse ; parere : enfanter ; car le Genévrier engendre de nouveaux fruits pendant que les autres mûrissent. C'est le nain rassurant et bienfaisant parmi les Conifères. La saveur âcre des baies a fourni à la plante son nom savant à partir du mot celtique juneprus qui signifie âcre. Il est consacré à la Vierge Marie. Le Genévrier est l'Antidote du tentateur lové dans les branches de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, de la dualité. Appelé parfois Pétron, cette plante était déjà considérée au Moyen Age comme un remède universel, une panacée. D'après la médecine populaire, celui qui mange chaque jour une baie de Genièvre sera épargné par la maladie et vivra vieux. L'abus de baies peut néanmoins irriter l'appareil urinaire. Plante douce (Méd. Chinoise).
Historique :
Le Genévrier est un arbrisseau toujours vert, qui croît dans les champs et dans les bois ; il contient beaucoup d'huile et de sel essentiel. Les parties utilisées sont le bois, les baies, la gomme, le fungus. Le bois est chaud et sec, odorant, spécialement si on le coupe au mois de Mars. On emploie sa rapure à faire des cucuphes, à cause de ses vertus céphaliques et nervines. Ses baies sont chaudes, sèches, discussives, incisives et atténuantes ; leur principal usage est de pousser l'urine, la sueur, et les mois aux femmes, de lever l'obstruction de la rate, remédier aux maladies de la tête, des nerfs, de la poitrine, à la toux, à la colique et aux maux causés par les vents ; enfin de purger les mucilages visqueux des reins et de la vessie ; la fumée des baies et des branches est usitée en temps de peste. On doit cueillir ces baies quand le Soleil est dans le signe de la Vierge : on les doit choisir nouvellement sèches, grosses, bien nourries, d'une odeur forte et aromatique. Matthiole dit avoir vu guérir des gens retenus au lit par la goutte sciatique, pour s'être baigné jusqu'aux reins, après avoir été purgés, dans une forte décoction de bois de Genévrier coupé par morceaux fait en eau, fomentant d'icelle les parties malades. Le même dit aussi avoir vu des hydropiques guéris, pour avoir bu quatre ou cinq onces de la lessive des cendres de Genévrier faite en vin blanc, laquelle est aussi excellente pour nettoyer les reins de toute gravelle. La gomme de Genévrier que les Arabes nomment Sandaracha ou Sandarax, est chaude, sèche et discussive ; on l'emploie dans la résolution, la froideur, la rétraction et les autres affections des nerfs, aux maladies froides de la tête. Le vernis liquide se fait avec cette gomme dissoute dans de l'huile de lin. Il est bon pour la brûlure, et pour apaiser les douleurs, surtout celles des hémorroïdes. Il ne faut pas confondre la Sandaraque des Arabes, dont nous parlons ici, qui est le vernis, avec la Sandaraque des Grecs qui est l'orpiment, l'Arsenic rouge. Le vin blanc dans lequel on fait bouillir les sommités de Genévrier, est très diurétique, et plusieurs Auteurs assurent avoir guéri des hydropiques par l'usage de cette décoction. On fait une eau des baies, un esprit, une huile, un sel, un rob, un extrait, un vin dans le temps des vendanges. La tisane faite avec le bois de Genévrier est sudorifique. On le fait brûler dans les maisons, aussi bien que les baies, pour parfumer les chambres, et pour les purifier du mauvais air. Le fungus ou champignon qui croît au mois de Mai sur le Genévrier en forme de mousse, sert à l'eau ophthalmique. Nous n'avons guère de plantes en Europe qui soient de plus grand usage que le Genévrier. Les confiseurs couvrent les baies de sucre, et ils en font une espèce de dragée qu'ils appellent Dragées de Saint Roch, à cause qu'elles sont propres pour la peste.
Propriétés classiques :
ANTISEPTIQUE SANGUIN, URINAIRE ET RESPIRATOIRE, expectorant, diurétique, antigoutteux, eupeptique, stimulant de l'appétit, tonique digestif, antirhumatismal, stimulant utérin, emménagogue.
Indications classiques :
Affections du sang et des voies urinaires, excès d'acide urique, cystites, arthrite, rhumatismes chroniques, infections broncho-pulmonaires, tuberculose, inappétence, règles douloureuses, effet antiviral sur le virus de l'herpès, acné. Douleurs rhumatismales (frictions avec l'huile essentielle diluée dans l'alcool à 40°).
Précautions :
A forte dose ou pendant des cures trop prolongées il provoque une irritation des reins (risque d'hématurie et d'albuminerie). N'est pas conseillé aux personnes souffrant d'insuffisance rénale. Ne pas
Anthroposophie :
Plante pleine de force calorique ; formatrice et protectrice de la vitalité intérieure de l'homme. Elle protège l'homme des forces démoniaques de la nature livrée à elle-même dans le jeu de la dualité ; elle fortifie chaleureusement la conscience dans le froid de ce monde chuté.
Salerne :
Bonne pour le poumon, sa baie aromatique Dissipe encor l'accès de toux vive et chronique Elle expulse du corps un venin dangereux, Son grain brûlé de tête apaise un mal affreux.
Relations
psycho-émotionnelles :

A OUBLIÉ SON DROIT DE VIVRE

A oublié son droit de vivre, se sent exposé aux moindres maladies, atmosphères physiques et psychiques polluées, manque de stabilité intérieure, de persévérance. Perd pied à la moindre tempête, en perd la leçon. L'Elixir spagyrique de Juniperis communis imprègne le terrestre afin que le spirituel puisse naître au sein du monde terrestre. Vient secourir l'homme qui se sent perdu dans ce monde, comme exilé, pour le réchauffer, lui faire accepter son corps afin que le Moi spirituel continue à oeuvrer dans le monde terrestre et que son expérience de vie lui soit pleinement bénéfique. Elixir porte-chance qui aime l'homme et le réconforte dans son chemin vers l'essentiel.

Repères en Spagyrie :
Dépuratif (peau), acné, tonique digestif, appétit, maladies dégénératives, système rénal et respiratoire, migraines digestives, dépression, vision du monde, affections des voies urinaires, cystites, goutte, rhumatismes.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande Elixalp Bon de commande Elixalp

 

Conditions générales de vente (Elixalp/ColDuFeu) - Mentions légales - Protection des données personnelles - Contact
ELIXALP & Editions Col du Feu, Toni Ceron, 2451 route du col du feu, 74550 Orcier (France), +33 450 73 93 31, labo@elixalp.com