Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de CAFÉ Arabica

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 32 - CAFÉ Arabica

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Coffea arabica
Famille :
Rubiacées , Graines
Etymologie :
CAFEIER - Café vient de l'arabe cahouch qui signifie avoir peu d'appétit car le café ôte l'appétit quand on en boit beaucoup. Homère parle dans son Odyssée du Népenthès qui ne serait autre que le Caféier. Plante amère (Méd. Chinoise). L'insomniaque pensant (Key notes).
Historique :
Le Café fortifie l'estomac et le cerveau, il hâte la digestion, il apaise la douleur de tête, il raréfie le sang, il rabat les vapeurs, il donne de la gaieté, il empêche l'assoupissement après le repas, il excite les urines et les mois aux femmes, il resserre un peu le ventre. La matière huileuse qui se sépare du Café, et paraît sur sa superficie lorsqu'on le grille et aussi son odeur particulière, doivent être les vraies indications de ses effets, si l'on en juge par leur rapport avec les huiles tirées par la cornue ; puisque cette matière huileuse contient des principes volatils, tant salins que sulfureux. C'est à la dissolution de ses sels et au mélange de ses soufres dans le sang que l'on doit attribuer la vertu principale de tenir éveillé. C'est de là que viennent ses propriétés de faciliter la digestion, de précipiter les aliments, d'empêcher les rapports des viandes, et d'éteindre les aigreurs lorsqu'il est pris après le repas. C'est par là que le mouvement qu'il cause dans le sang, utile aux personnes grasses, replettes, pituiteuses, et à celles qui sont sujettes aux migraines, devient par contre nuisible aux gens maigres, bilieux, et à ceux qui en usent trop fréquemment. Et c'est aussi ce qui, chez certains sujets, rend cette boisson diurétique. L'expérience a introduit quelques précautions que l'on ne saurait blâmer touchant la manière de prendre cette infusion ; telles sont celles de boire un verre d'eau auparavant la prise du Café, afin de la rendre laxative, de corriger par le sucre l'amertume qui pourrait la rendre désagréable, et de la mêler quelques fois au lait ou à la crème pour en étendre les soufres, en embarrasser (prendre avec) les principes salins, et la rendre nourrissante. M. Andry ayant fait réflexion qu'en faisant rôtir le Café on en diminue le poids de près du quart, et qu'on lui enlève par la torréfaction ce qu'il a de plus volatile et de meilleur, a inventé un moyen plus simple et plus naturel de s'en servir, qu'il a communiqué au Public dans son Traité des aliments du Carême. Ce moyen est d'en tirer une teinture, comme on fait du Thé en cette sorte. On prend un gros de Café en fève bien mondé de son écorce, on le fait bouillir l'espace d'un demi quart d'heure au plus dans un demi septier d'eau ensuite on retire du feu la liqueur qui est d'une belle couleur citrine ; et après l'avoir laissé reposer quelque temps bien bouchée, on la boit chaude avec du sucre. Outre les autres propriétés du Café ci-dessus marquées, il a reconnu par des expériences faites sur plusieurs malades que cette teinture adoucit l'âcreté des urines, et soulage la toux la plus opiniâtre. Le même Café retient encore assez de vertu pour pouvoir servir une seconde, et même une troisième fois ; mais il ne faut pas le laisser bouillir trop longtemps, ni sur un grand feu, parce que pour lors la liqueur devient verte comme du jus d'herbe, et est moins bonne, étant trop remplie de parties terrestres. Il est à propos de remarquer ici avec M. Chomel, que ceux qui sont accoutumés au Café par un usage journalier n'en ressentent point aussi sensiblement les effets dans les maladies, que ceux qui n'en usent que comme remède, et que l'usage excessif en est même très dangereux, surtout à ceux qui ont la poitrine délicate, et de la disposition à la pulmonie ; et que les personnes maigres, d'un tempérament vif et qui dorment peu s'en doivent abstenir, parce qu'il aigrit, empêche de dormir, et épuise les forces.
Propriétés classiques :
STIMULANT CARDIAQUE ET DE LA CIRCULATION SANGUINE, diurétique, dépuratif rénal, détoxiquant (boissons alcoolisées), euphorisant.
Indications classiques :
Insuffisance cardiaque, intoxication, empoisonnement, asthénies, migraines. Observation : c'est par l'adjonction de sucre que le café devient excitant.
Précautions :
Le café ne doit pas être consommé de façon continue. La caféine entraîne une dépendance et la nécessité d'en augmenter les doses. Contre-indiqué en cas de brûlures d'estomac, ulcère gastro-duodénal, c
Anthroposophie :
L'impulsion florale est ici fortement unie à la rythmique foliaire, jusque dans la constitution du fruit. Toute la plante est pénétrée par des processus formateurs d'alcaloïde (la caféine). La lignification de la graine montre que les impulsions terrestres de la racine et du tronc montent ici jusqu'à la semence. Par la torréfaction la substance du grain est plus fortement exposée aux processus lumineux et caloriques qui l'ont faite mûrir. Ici le principe fleur/fruit (aspect métabolique) se fond avec le principe foliaire (aspect rythmique) tout en recevant les forces de la racine et du bois (aspect cérébral).
Salerne :
Relations
psycho-émotionnelles :

EMMAGASINE DU SUPERFLU, IRRITABILITÉ, DÉFAITISME

Le mental est prisonnier et dépendant d'un irrépressible besoin de continuer à emmagasiner du superflu, à s'exciter sur des concepts venus d'ailleurs, à s'égayer sur le meilleur tout en évacuant le pire. Le pire ici néanmoins s'amplifie quand il est ignoré. Epuisement des forces vitales et augmentation de l'irritabilité. L'extinction du rayonnement de l'être et l'accumulation des savoirs desséchés finissent par intoxiquer le corps car ces savoirs sont de moins en moins bien amarrés à la conscience. Devient défaitiste et se détourne de ses responsabilités alors qu'au départ il passait pour ingénieux et rapide en affaire, très actif. L'Elixir spagyrique de Coffea arabica dynamise le processus de croissance de l'âme en devenir ; le foetus du Je Suis est récupéré au fond du puits. L'âme retrouve la force de se libérer des anciennes adhérences, des anciennes coutumes, des anciennes stimulations. Le mental cesse d'épuiser le corps pour rien.

Repères en Spagyrie :
Rythme cardiaque, artères, circulation lymphatique, drainage, poumons, drainage intestinal, vésicule biliaire, digestion difficile, apathie, peurs, fatigue, impuissance.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande Elixalp Bon de commande Elixalp

 

Conditions générales de vente (Elixalp/ColDuFeu) - Mentions légales - Protection des données personnelles - Contact
ELIXALP & Editions Col du Feu, Toni Ceron, 2451 route du col du feu, 74550 Orcier (France), +33 450 73 93 31, labo@elixalp.com