Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de BOURRACHE

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 26 - BOURRACHE

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Borrago officinalis
Famille :
Borraginacées , Feuilles et fleurs
Etymologie :
BOURRACHE - Burra : poils, duvet ; la bure : étoffe grossière en laine. Abou : père, rash : sueur, souillure ; père de la sueur à cause de son fort pouvoir diaphorétique ; la souillure du père, du passé, est lourde à porter. Ou bien serait une altération des mots car ago : je stimule le coeur, car elle dissiperait la mélancolie. Avec sa fleur à cinq pointes elle est bonne aux cinq sens pour les fortifier et dissiper la mélancolie. Elle passe pour donner du courage tout en allumant les profondeurs de l'être pour en dégager des énergies qui vont tout faire sortir, nettoyer jusqu'aux sorties émonctorielles ; elle agit d'ailleurs sur la chronicité des problèmes cutanés. Redonne courage et force de sortir toutes les vieilles accumulations, et rend possible une nouvelle organisation intérieure. Plante salée (Méd. Chinoise).
Historique :
Toute la plante est empreinte d'un suc visqueux et épais, d'un goût fade ; on la cultive dans les jardins et est une herbe potagère assez connue ; elle contient beaucoup d'huile et de phlegme, peu de sel. On utilise la racine, les feuilles, les fleurs, qui sont mises au nombre des fleurs cordiales (Buglosse, Vilette). La racine se conserve mondée. Cette plante est cordiale, chaude et humide, elle corrige la bile noire et aduste, elle réjouit les esprits vitaux et animaux infectés par l'attrabile ou bile noire, en un mot elle remédie à tous les maux que cette bile cause, et à la maladie hypocondriaque ; elle est salutaire aux obstructions des mois des femmes, où les remèdes chauds font plus de mal que de bien. Elle adoucit les âcretés du sang et les autres humeurs en liant ou condensant leur sel par son suc gluant ; elle lâche le ventre. On donne un verre de son suc aux pleurétiques avec beaucoup de succès, qu'on couvre bien pour exciter la sueur qui les guérit. Le jus dépuré de Bourrache ou de Buglosse mêlé avec égale quantité de vin non seulement guérit la gale mais encore chasse la mélancolie, fortifie le coeur et le foie et bonifie, purifie, le sang.
Propriétés classiques :
DIAPHORETIQUE (sels), EMOLLIENT : calme l'inflammation des tissus (mucilages) et de l'arbre respiratoire (antitussif, expectorant), adoucissant, diurétique, antirhumatismal, stimulant adrénalinique des cortico surrénales, dépuratif du sang, galactogène, régulateur menstruel, cicatrisant, fait bien sortir l'eczéma, laxatif, anti-stress. Agrémente les régimes sans sel; consommer feuilles et fleurs dans les salades.
Indications classiques :
Etats fébriles, scarlatine, affections pulmonaires, toux sèches et rauques, inflammation de la gorge, bronchites, rhumes, coqueluche, pleurésie, rhumatismes, gale, vieillissement de la peau, arthrite, néphrite.
Précautions :
Filtrer la tisane pour éliminer les poils.
Anthroposophie :
La Bourrache recherche l'humidité mais aussi la lumière. Elle est très visitée par les Abeilles (abondance de nectar) et la dissémination est assurée par les Fourmis qui traînent ses graines. Elle stimule les forces formatrices par les processus siliceux et les mucilages. Elle possède un essor vital, calme, bien structuré et se retourne assez vite vers les forces de la pesanteur (fleurs penchées). C'est alors qu'intervient, grâce aux Abeilles et aux Fourmis, la sphère astrale pour combattre ce qui menace de succomber à la stagnation, la coagulation, l'inflammation, le durcissement.
Salerne :
Tes dons sont précieux, excellente Bourrache ! Tu ramènes bientôt la gaîté qui se cache, D'un infirme estomac tu guéris les douleurs, Tu ranimes la joie et tu sèches les pleurs.
Relations
psycho-émotionnelles :

ÉCRASÉ SOUS LES FARDEAUX, A DU MAL À RESSAISIR SES ESPRITS

Ecrasé sous les fardeaux et les circonstances existentielles lourdes. Mélancolie, douleurs dans le ventre, l'humeur est acide car il ne pense pas pouvoir se libérer de vieux destins noués par d'autres dans sa sphère aurale. Confond son géniteur avec le Père des lumières ; donne l'impression d'avoir la gueule de bois car il a du mal à ressaisir ses esprits. La poitrine est déchirée, oppressée et ne peut clamer son chant guérisseur. L'Elixir spagyrique de Borrago officinalis corrige la bile noire, fortifie le coeur et le foie, réjouit les esprits vitaux tout en purifiant le sang. C'est un cordial chaud et humide ; par sa chaleur il fait fondre les formes mentales et astrales figées et par son eau il fait circuler l'énergie libérée. L'être se penche ici sur le pays d'où il vient, il ne renie plus ses expériences passées, son terrestre lourdeau, ses hontes. Il garde ici un lien fort avec la lumière subtile des cieux étoilés, libéré des passés satellisés artificiellement (Silice). Elixir de la joie retrouvée, de la gaieté du coeur. Protège son environnement.

Repères en Spagyrie :
Fièvre, respiration, infections ORL, pleurésie, bronchite, rhume, problèmes de digestion, stress, émotivité, problèmes affectifs, régulation du système nerveux végétatif, constipation chronique.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande Elixalp Bon de commande Elixalp

 

Conditions générales de vente (Elixalp/ColDuFeu) - Mentions légales - Protection des données personnelles - Contact
ELIXALP & Editions Col du Feu, Toni Ceron, 2451 route du col du feu, 74550 Orcier (France), +33 450 73 93 31, labo@elixalp.com