Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de VALÉRIANE

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 174 - VALÉRIANE

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Valeriana officinalis
Famille :
Valérianacées , Rhizomes et racines
Etymologie :
VALÉRIANE - Valere : qui a de grandes vertus, de grandes valeurs. Valeo : se bien porter, Valere : être efficace. Les Anciens l'appelaient Phu à cause de son odeur forte désagréable. Appelée encore Herbe aux coupures, et aussi Herbe aux chats ; peut être à cause du fait que les chats se drogueraient à la Valériane (P. Lieutaghi). Encore appelée Herbe à la meurtrie ou Herbe de Saint Georges. Signature du Belier elle guérit les maux de tête et de gorge ; recueillie à la conjonction du Soleil et de la Lune elle est un contre-poison et guérit de la peste et de l'épilepsie. Plante qui tranquillise l'homme qui brûle d'un mauvais feu, d'influx parasitaires subtils qui l'empêchent d'être et de rester lui-même. Plante amère (Méd. Chinoise).
Historique :
La Valériane est une plante dont il y a deux espèces principales employées dans la Médecine ; à savoir la grande Valériane franche qu'on cultive dans les jardins, ayant des fleurs blanches, appelée en latin Valeriana hortensis, Phu folio olusatri Dioscoridis ; elle est la plus appréciée ; la seconde espèce est la grande Valériane sauvage appelée en latin Valeriana sylvestris major, dont les fleurs sont à peu près semblables à la précédente. Les Valérianes contiennent beaucoup d'huile exaltée et de sel volatil ou essentiel. La grande Valériane franche est chaude, dessicative, atténuante, apéritive, alexipharmaque, sudorifique et diurétique. Son principal usage est contre la débilité de la vue, et la poudre de sa racine qu'on fait sècher au soleil prise tous les matins rétablit merveilleusement la vue des vieillards. Cette Valériane est bonne pour fortifier le cerveau, l'estomac, pour chasser les vers, pour exciter les mois aux femmes, pour aider à la respiration, pour la peste, l'asthme, la pleurésie, l'obstruction du foie, de la rate, des uretères, contre la jaunisse, les vapeurs, les hernies, dont on a guéri plusieurs personnes en leur donnant chaque matin une dragme de poudre de la racine. Les feuilles pilées et appliquées apaisent les douleurs de tête, corrigent la malignité des charbons et des bubons, elles permettent de tirer les balles et les flèches du corps, et aussi les épines enfoncées dans la chair ; elles mondifient les ulcères invétérés. La même application soir et matin sur les pieds des goutteux enflés et enflammés en apaisent la douleur. Quant à la racine de la grande Valériane sauvage, elle est un des plus assurés remèdes spécifiques pour guérir l'épilepsie. Pour cet effet il faut cueillir cette racine au mois de Mars avant qu'elle ait poussé ses tiges, la faire sècher à l'ombre, la mettre en poudre, purger d'abord le malade, même avec le Tartre émétique, s'il est assez grand et assez replet, ensuite lui donner trois jours consécutifs à jeun depuis demi-gros jusqu'à un gros et demi de cette poudre, suivant son âge, dans une cuillerée de vin ou de lait ; on repurge le malade une seconde fois, et on lui donne encore trois prises de la poudre. M. Chomel a guéri par cette méthode plusieurs malades de différents âges et de différents sexes ; un entre autres âgé de douze ans qui tombait depuis trois ou quatre ans deux ou trois fois par mois dans les mouvements convulsifs, et auquel il était resté un tremblement continuel, lequel est guéri depuis plus de quatre ans sans aucun retour. L'usage externe est de conforter la vue, effacer les taches des yeux, les douleurs de tête, pousser le flux menstrual et la sueur en forme de bain ; de dessècher les catarrhes en forme de parfum. La racine pendue au col en forme d'amulette, guérit la fièvre quotidienne.
Propriétés classiques :
SÉDATIF DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL, hypnotique, antispasmodique, stomachique, antitumoral. Observation : le macéré à froid a une activité sédative supérieure à l'infusé.
Indications classiques :
Troubles d'origine nerveuse (excitation, hystérie, insomnies, neurasthénie, palpitations), surmenage intellectuel, anxiété, stress, angoisses pré-cordiales, asthme, hypertension, dépression nerveuse, céphalées, vertiges, spasmes gastriques, coliques, troubles de la ménopause, bouffées de chaleur, désintoxication tabagique, traitement complémentaire dans l'épilepsie, douleurs rhumatismales, tensions musculaires.
Précautions :
Irritations gastriques, céphalées, si usage prolongé et excessif ; pas d'effets secondaires néfastes aux doses normales.
Anthroposophie :
Plante-Eau avec une forte tendance Air par une inflorescence aérée ; son activité vitale-éthérique porte les liquides vivants et les matières malléables à la rencontre de la sphère astrale active. Elle s'y dissout entièrement ; il en résulte un processus floral intense qui s'étend à toute la plante, jusqu'à la racine, la pénètre des forces caloriques, lumineuses et aériennes. Ce processus florifère s'unit à ceux de la région racine, qui sont orientés vers la solidification et la salification. En témoignent les substances camphréïformes, qui représentent le Sulfur au niveau du Sal, pour parler le langage des alchimistes (Sal, Mercur, Sulfur). De telles substances sont donc des processus de Feu et d'Air, figés. Les préparations avec la racine de Valériane régularisent de ce fait dans l'homme la relation entre le corps éthérique et le corps astral, atténuent une trop forte astralité dans le domaine de l'organisation neuro-sensorielle, et la soumettent à la primauté du Moi. Pour la même raison (libération du corps astral), ces préparations dénouent les crampes et elles font dormir. Cette action est soutenue par d'autres substances, formées ou accumulées dans la racine de la plante : amidon, sucre, gomme et mucilages, car le sucre et toutes les substances que l'organisme transforme en sucre dépendent de l'activité du Moi et la stimulent. L'acide tannique et les tanins jouent également un rôle : ce sont des substances déterminées par l'astral. On leur attribue un pouvoir calmant sur les catarrhes intestinaux. Elle régularise la relation éthérique/astral et crée les conditions favorables à la venue d'un Moi supérieur.
Salerne :
Relations
psycho-émotionnelles :

ACCEPTATION DE LA COMMUNAUTÉ EN TENANT COMPTE DE CHACUN

Valeriana officinalis spagyrique est l'Elixir de la tranquillisation, de la stabilisation, de l'acceptation de la communauté au-delà des mesquineries, des critiques, des rapports glacés en tenant compte de chacun. Amène le solitaire à changer tout le groupe en le faisant chaleureusement évoluer vers les rivages supérieurs, vers les mondes du Moi central où chacun prend conscience du rôle essentiel auquel il est appelé au-delà des stress nerveux et de la froideur.

Repères en Spagyrie :
Coeur, système nerveux en général, angoisse, nervosité, régularise le mental, insomnie, poids, cellulite, régulateur de l'appétit, constipation, hyperthyroïdie (?), ménopause, bouffées de chaleur.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande Elixalp Bon de commande Elixalp

 

Conditions générales de vente (Elixalp/ColDuFeu) - Mentions légales - Protection des données personnelles - Contact
ELIXALP & Editions Col du Feu, Toni Ceron, 2451 route du col du feu, 74550 Orcier (France), +33 450 73 93 31, labo@elixalp.com