Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de ROMARIN

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 150 - ROMARIN

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Rosmarinus officinalis
Famille :
Labiées , Sommités fleuries, feuilles
Etymologie :
ROMARIN - Ros, de rhus ou rhous, en grec : arbrisseau, buisson, et marinus : mer ; vient de la mer, sent comme la mer. Plante qui reçoit les vapeurs de la mer sous forme de Rosée. Il a aussi pour nom Encensier, Rose marine ou Romarin des Troubadours. La légende dit que lors de la Fuite en Egypte, la Vierge Marie trouva refuge près d'un Romarin sur lequel elle laissa son manteau bleu. Depuis l'arbuste fleurit bleu et est appelé Arbre de Sainte Marie. Symbole d'immortalité et de renaissance, il célèbre au jour des Rameaux, l'entrée du Christ à Jérusalem et l'espoir de la résurrection. Signature : le Romarin a de petites feuilles épaisses et grasses qui nous font penser aux organes épais et gras du foie et de la rate ; les feuilles de romarin sont un bon remède pour les obstructions de ces deux organes (Lemery). Le Romarin aide à la réunification Coeur/Tête, Bethléem/Golgotha, aux échanges cellulaires, à la purification, à la respiration des deux parties mises en présence. Plante très complète le Romarin est un antiseptique pulmonaire et intestinal qui va activer les processus sanguins, rééquilibrer la chaleur du corps, avec une action digestive. Il construit ce qui est déconstruit (excès intellectuels). Le Romarin apaise le foie souvent surchargé d'émotions. Sa composante subtile fait apparaître une entité qui n'est pas rassurée sur sa place, et qui doit combattre pour ne pas être éliminée. Il fortifie le Moi et le corps astral par sa chaleur ; ses tanins et ses amers aident les corps astral et vital à s'unir harmonieusement. Le Romarin exprime quelque chose de fort et de fougueux. Plante acide (Méd. Chinoise).
Historique :
Le Romarin est un arbrisseau ligneux, odorant et aromatique qu'on cultive dans les jardins, et qui conserve ses feuilles même pendant l'Hiver ; mais il naît sans culture et abondamment dans les Pays chauds et secs. On se sert souvent en Médecine des feuilles et des fleurs de Romarin, nommées Anthos par les Apothicaires, mais on doit préférer celles qui naissent en Languedoc à celles des Romarins de Paris, parce que la chaleur du climat les rend plus spiritueuses et meilleures ; quelques fois aussi les semences sont utilisées. Il contient beaucoup d'huile exaltée et du sel essentiel ou volatil. Le Romarin est chaud et dessicatif, incisif, d'une saveur mêlée d'âcre et d'amer, astringent, et un des principaux céphaliques et utérins. Son principal usage est dans l'apoplexie pour fortifier le cerveau, l'épilepsie, la paralysie, le vertige, le carus et les autres affections semblables de la tête et du genre nerveux, et pour les vapeurs hystériques. Il éclaircit la vue, corrige la puanteur de l'haleine, lève les obstructions du foie et de la rate, de la matrice ; il remédie à la jaunisse et aux flueurs blanches des femmes, et fortifie le coeur. Les remèdes tirés du Romarin sont encore propres à fortifier le foetus, et à prévenir l'avortement. On se sert extérieurement du Romarin pour fortifier les jointures et les nerfs, pour résister à la gangrène, pour résoudre les humeurs froides ; on en mêle aussi dans les errhines. L'eau de vie tirée par la distillation du vin dans lequel on aura fait macérer les feuilles et les fleurs du Romarin, guérit la gale, dit Arnault de Villeneuve dans son Traité des Vins médicinaux, les cancers et les fistules qui résistent aux autres remèdes ; et si on frotte souvent les mains ou autres membres paralytiques des herbes et des fleurs infusées dans cette eau, on excite la chaleur naturelle, et quelquefois on guérit le malade. Son usage externe est en forme de parfum dans les catarrhes et les affections qui en dépendent, et pour conforter la matrice. Les fleurs de Romarin se peuvent garder deux ans. Rosmarinus est un mot composé de ros, rosée, et de marinus, marin, comme qui dirait rosée marine, à cause que cette plante qui croît souvent aux environs de la mer, en reçoit les vapeurs qui tombent en forme de rosée. Appelé aussi Coronarius, parce qu'on employait autrefois le Romarin fleuri dans les couronnes ou chapeaux de fleurs.
Propriétés classiques :
CHOLAGOGUE, CHOLÉRÉTIQUE, HÉPATOPROTECTEUR, diurétique léger, stimulant général, tonicardiaque, eupeptique, stomachique, antispasmodique, antioxydant (piégeur de radicaux libres), antiseptique, anti-inflammatoire, emménagogue, activité contraceptive, antigonadotrope.
Indications classiques :
Troubles hépatobiliaires, dyspepsies, asthénies, pertes de mémoire, céphalées, migraines, vertiges, asthme, maladies de l'appareil respiratoire, surmenage physique et intellectuel, états dépressifs, aménorrhée. En voie externe : bains avec décoction pour une stimulation générale.
Précautions :
A doses élevées risques d'irritations gastro-intestinales, néphrite ; déconseillé pendant la grossesse.
Anthroposophie :
Le parfum que répand le Romarin est fortifiant pour la conscience. Son rayonnement fougeux fortifie le Moi en activant les processus sanguins. Les organes étant mieux irrigués par le sang et mieux échauffés, l'organisation du Moi et le corps astral peuvent mieux agir. L'essence de Romarin est une des substances la plus riche en hydrogène (aspect chaleur) connue. C'est le Sapin des Labiées (R. Steiner). Voici quelques indications de Rudolf Steiner : 1- Le Moi cosmique de la plante agit dans la formation des huiles éthériques. 2- L'astralité cosmique de la plante agit dans la formation des tanins, entre autres, qui sont en quelque sorte les organes de médiation entre les impulsions astrales et le corps éthérique végétal. Une intervention trop intense de l'astralité dans le physique, avec violation du domaine des forces formatrices éthériques, aboutit aux alcaloïdes, aux poisons végétaux. 3- Le déploiement de forces d'attraction sur l'astral, au sein du corps éthérique, s'exprime par une production de substances amères. Les huiles éthériques, en particulier celle du Romarin, ont, à cause de cela, une action curative qui consiste à stimuler le Moi. Les tanins rendent le corps astral plus enclin à se lier au corps éthérique. Les amers incitent le corps éthérique à prendre en lui le corps astral.
Salerne :
Le Romarin guérit ténesme douloureux ; Conforte l'estomac ; ranime et rend joyeux.
Relations
psycho-émotionnelles :

N'EST PAS RASSURÉ SUR SA PLACE, DOIT COMBATTRE POUR NE PAS ÊTRE ÉLIMINÉ

N'est pas rassuré sur sa place, doit combattre pour ne pas être éliminé. L'Elixir spagyrique de Rosmarinus officinalis fortifie le Moi et le corps astral par sa chaleur. Les tanins et les amers de cette plante aident les corps astral et vital à s'unir harmonieusement. Désobstrue foie et rate ; propriétés tonicardiaques. Le Romarin exprime quelque chose de fort et de fougueux et s'adresse aux personnes dépossédées de leurs forces vitales et désorientées. Par ailleurs emblème dans les jours de noces et de solennités il stimule le chakra coronal, la vision philosophique, la perception.

Repères en Spagyrie :
Troubles hépatobiliaires, dyspepsies, asthénies, pertes de mémoire, céphalées, migraines, vertiges, asthme, appareil respiratoire, surmenage, états dépressifs, thyroïde et parathyroïdes, aménorrhée.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande Elixalp Bon de commande Elixalp

 

Conditions générales de vente (Elixalp/ColDuFeu) - Mentions légales - Protection des données personnelles - Contact
ELIXALP & Editions Col du Feu, Toni Ceron, 2451 route du col du feu, 74550 Orcier (France), +33 450 73 93 31, labo@elixalp.com