Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de RAIFORT

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 146 - RAIFORT

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Cochlearia armorica
Famille :
Crucifères , Racines fraîches
Etymologie :
RAIFORT - Vient de raiz, radix, rhiza : racine, et fors : âcre, racine âcre. Appelé encore Cochléaria de Bretagne, Cranson ou Moutarde des Capucins. La racine de Raifort doit être récoltée à plus d'un an et à moins de deux ans. Plante piquante (Méd. Chinoise).
Historique :
Raifort sauvage, Raphanus rusticanus, Cochlearia folio cubitali ou encore Cran de Bretagne, est une plante que M. Tournefort a placée entre les espèces de Cochlearia. Sa racine est grosse et longue, rampante, blanche, d'un goût fort acre et brûlant ; elle croît dans les jardins aux lieux humides, et contient beaucoup de sel essentiel ou volatil et de phlegme. On rape sa racine pour en assaisonner les viandes ; quelques-uns l'appellent la Moutarde des Allemands. On se sert en Médecine de sa racine qui est fort apéritive, chaude et dessiccative, incisive, atténuante, et a presque les mêmes vertus que le Radis noir, mais en un degré plus fort. Sa saveur pénétrante montre assez que cette plante est imprégnée d'un sel volatil âcre, qui s'exhale et picote les yeux de ceux qui la coupent, se perdant ensuite par la coction. A raison de ce sel volatil âcre, le Raifort passe pour un des premiers antiscorbutiques qui agit en corrigeant et précipitant l'acide vicié du scorbut. On infuse la racine coupée par rouelles dans du vin seule, ou avec la Berle, la Cochlearia et le Cresson d'eau. Ettmuller dit avoir connu un Soldat qui a été guéri par cette infusion, comme aussi une femme hydropique ascitique et scorbutique, avec l'enflure des pieds et la toux, guérie, après les remèdes généraux, par la racine de Raifort sauvage infusée dans du vin avec du Cresson d'eau, hachée et pilée dans un mortier sans autre liqueur ; la malade buvait la colature qui purgeait les eaux par haut et par bas, et continua durant plusieurs jours ; ce qui fait voir que le Raifort sauvage a une vertu émétique. Le Raifort sauvage découpe le tartre mucilagineux, guérit donc spécifiquement le scorbut, excite l'urine, chasse la pierre des reins ; il est propre pour la colique néphrétique, pour les rétentions d'urine et des menstrues, pour la jaunisse, pour les obstructions de la rate et du mésentère, pour l'hydropisie. Son suc ou son infusion dans du vinaigre bu tiède avec du Miel, et de l'eau par-dessus, fait vomir. Cette racine pilée, ou son suc tiré par expression étant appliqué, efface d'abord les contusions ; il faut l'ôter dès que ça commence à piquer.
Propriétés classiques :
STIMULANT NUTRITIF ET DIGESTIF, stomachique antiscorbutique (riche en Vit. C), action anti-cancéreuse (?), expectorant, diurétique. Usage externe : rubéfiant (en cas de douleurs rhumatismales et arthritiques, myalgies).
Indications classiques :
Carences, scorbut, anémie, scléroses multiples, état fiévreux, asthme, bronchite chronique, rhumatisme, goutte, stomatites (en bains de bouche).
Précautions :
A haute dose provoque des troubles et des irritations de l'intestin. Avec l'huile essentielle : risque de céphalées, quintes de toux. Attention à l'irritation des yeux (réactions d'hypersensibilité) ;
Anthroposophie :
En tant que plante-racine et en tant que végétal à silice cette plante agit essentiellement sur le Pôle neuro-sensoriel de l'homme en rectifiant (grâce au soufre qu'il contient) les troubles dûs aux processus Sulfur anormaux (Inflammation) déchaînés dans un lieu où les processus Sel prédominaient. Son rythme vital est rapide et énergique comme toutes les Crucifères ; un grand désir de vivre la parcourt. Voir Radis noir.
Salerne :
Relations
psycho-émotionnelles :

PENSER EST PÉNIBLE. SE DISPERSE, SE DIVISE

Fatigue, léger état fébrile, muscles et articulations douloureuses, dents qui se déchaussent, maux de gorge, atrophies, plaies sans cause qui se manifestent. Etat flegmatique, penser est pénible, désespérant. Des courants subtils descendent rapidement dans le sacrum, la matière sacrée de l'incarnation, sans que le cerveau, la compréhension du processus n'ait lieu. Voyage dans sa tête mais oublie de reprendre contact avec la verdeur de la vie. Se disperse, se divise ; durcissement du foie et de la rate. Accumule les infections et encombre ses poumons. L'Elixir spagyrique de Cochlearia armorica purge le cerveau en lui diminuant les mauvaises émanations, fluidifiant les humeurs accrochées, les empêchements au grand désir de vivre qui maintenant va parcourir le corps. Purge par haut et par bas. Les vieux schémas de vie sont incendiés par les essences sulfurées de cette racine ; apporte un bon équilibre du bol alimentaire, purifie les putréfactions intérieures. Renforce la verdeur de l'âme, sa jeunesse, sa force et sa droiture ; coup de pied dans l'inertie ambiante. Augmente puissamment la résistance aux larves astrales et autres superfluités créées par les enragés engagés dans un humanitarisme dogmatique qui veut imposer son nouvel ordre de paix mondiale.

Repères en Spagyrie :
Diurétique, rein, digestion entravée, voies respiratoires, inflamation, articulations, stimule l'énergie, adaptation au stress, action asséchante : combat l'humidité.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande Elixalp Bon de commande Elixalp

 

Conditions générales de vente (Elixalp/ColDuFeu) - Mentions légales - Protection des données personnelles - Contact
ELIXALP & Editions Col du Feu, Toni Ceron, 2451 route du col du feu, 74550 Orcier (France), +33 450 73 93 31, labo@elixalp.com