Elixalp | Spagyrie | Commander | Complexes | HG+| Ayurveda | Unitaires | Livres | Stages | Mon compte | Panier | Déconnecter

Unitaires, fiche détaillée de MILLEPERTUIS

Pour pouvoir commander il faut d'abord s'identifier ou s'inscrire si c'est votre première visite

AB
U 109 - MILLEPERTUIS

Flacon de 30 ml, 13 euros [S'identifier pour pouvoir commander]
Nom latin:
Hypericum perforatum
Famille :
Hypéricacées , Sommités fleuries, feuilles
Etymologie :
MILLEPERTUIS - Herbe de St Jean. Hypericum ou Perforata, percée de nombreux trous (mille trous) dite aussi Herbe à mille trous, allusion donnée par l'existence des poches à essence dans la feuille. Autre signification étymologique : Hypo, presque et éreikê, Bruyère ; semblable à la Bruyère. Pour d'autres viendrait du grec hyper (dessus) et eikon (image). Signature : elle donne par la macération une liqueur semblable au sang ; la nature nous donne à entendre que c'est un bon remède contre les hémorragies et pour modérer les mois (règles) des femmes. Appelée aussi Fuga daemonum (Chasse-démon), elle est efficace contre les états dépressifs et les angoisses nocturnes. Pile de lumière céleste que reçoit Jean en baptisant le Fils de Dieu. Encore surnommée Chasse-diable, Herbe aux piqûres ou Trucheron, elle était considérée par les Druides comme une plante bénie dont l'odeur seule suffisait pour faire chasser les mauvais esprits. Pour le trajet nerveux (Key notes).
Historique :
L'Hypericum ou Millepertuis est une plante fort connue qui croît dans les bois et autres lieux incultes ; ses sommités fleuries sont souvent employées dans la Médecine ; elles teignent en rouge les huiles, l'esprit de vin, et les autres liqueurs sulfureuses ; elles contiennent beaucoup d'huile balsamique et de sel essentiel. Cette plante est chaude, dessicative, douée de parties ténuës, diurétique, et vulnéraire ; son usage tant interne qu'externe, est à mondifier et souder les plaies, à dissoudre le sang coagulé ou grumelé, elle est bonne contre les plaies ou ulcères de toutes les parties internes, spécialement contre les ulcères des reins ; à briser la pierre des reins, et à chasser les vers du corps lorsqu'elle est cueillie dans le temps de son exaltation, autrement elle n'a point cette dernière faculté ; on fait boire aux petits enfants de l'eau de Millepertuis avec de l'eau de Chiendent pour les guérir des vers. On prépare avec les fleurs d'Hypericum et l'esprit de vin une essence de couleur rouge qu'on appelle ordinairement Teinture de fleurs d'Hypericum, qui outre les facultés vulnéraires et néphrétiques est spécifique des délires, de la manie, de la mélancolie et des autres maladies semblables. On a coutume de la mêler avec l'essence de Mouron rouge contre la manie. Pour la sciatique, le rhumatisme, et semblables maladies, on fait frotter la partie avec un mélange de deux onces d'huile de Millepertuis et une once de bon esprit de vin. Cette huile de Millepertuis par l'infusion de ses fleurs dans l'huile d'Olive pendant un mois au soleil, quoique simple, est admirable dans toutes sortes de plaies, dans les contusions, surtout des nerfs, dans le tremblement, et l'accouchement difficile. La plante est aussi utilisée en forme de parfum. Paracelse met le Millepertuis entre les herbes qui cassent les sortilèges et les spectres, il veut qu'on le cueille sous l'influence de Mars, de Jupiter et de Vénus, nullement sous celle de la Lune, au point du jour ; la manière de s'en servir est de le porter en forme d'Amulette, de l'attacher au chapeau, de le mettre la nuit sous le chevet, d'en présenter souvent au nez, d'en joncher la maison, d'en attacher aux parois.
Propriétés classiques :
Usage interne : ANTI-INFLAMMATOIRE, SÉDATIF (favorise la production de mélatonine qui régule les rythmes du sommeil), astringent, antiseptique, décongestionnant, balsamique, antidépresseur, antidiarrhéique, digestif, cholagogue, fortifiant nerveux, cicatrisant intrene. S'utilise en pédiatrie contre la "peur du noir". Paracelse le recommande contre les vers. Usage externe : calme les douleurs, topique cicatrisant.
Indications classiques :
Usage interne : troubles de la circulation, artérites, asthme, affections des bronches, pleurésie, sphère hépatobiliaire perturbée, digestion difficile, dystonie neurovégétative, dépressions symptomatiques, énurésie, cystite chronique, calculs rénaux (semences), insomnies des personnes agées, traitement ou prévention du cancer (hyperoside), diminue les symptômes douloureux dans la goutte, la sciatique, les rhumatismes, vers. Usage externe : l'huile rouge de Millepertuis (sommités cueillies à la Saint Jean, à midi, 200g, + huile d'olive, un demi litre, le tout exposé au soleil pendant 28 jours environ, puis filtrer et fermer soigneusement) est un grand remède traditionnel de cicatrisation (brûlures, plaies, ulcères variqueux, crevasses, gerçures).
Précautions :
L'Hypericine est une substance photo-sensibilisante. Eviter l'exposition prolongée au soleil après son utilisation.
Anthroposophie :
Tout dans cette plante tend vers la lumière ; elle fixe la force solaire à son paroxysme au temps de la Saint Jean. Plante qui énergétise à long terme le corps astral ; et notamment dans les organes génitaux ; régulateur et coagulateur des sécrétions liquidiennes.
Salerne :
Relations
psycho-émotionnelles :

L'ÂME EST SENSIBLE À UN AILLEURS MEILLEUR POUR RENAÎTRE, PEUR DU NOIR

Tourmenté, s'attend à ce que la foudre tombe sur lui ou sur sa maison ; s'angoisse et finit par déprimer, le système nerveux durement éprouvé. Sujet aux douleurs aiguës, excessives, intolérables, aggravées au moindre toucher. L'âme est ouverte sur un soleil extérieur, un maître extérieur, le "mauvais oeil" qui l'enivre, la fait somnoler, lui inocule des songes qui parfois même se réalisent. Les richesses intérieures restent négligées, non cultivées, non sensibles à la lumière du Feu intérieur. La tête est tirée vers le haut, le sacrum est compressé. L'Elixir spagyrique d'Hypericum perforatum aide l'âme à prendre le chemin de la fin des tribulations, la fin d'une recherche vers un ailleurs meilleur pour renaître, vers des cieux plus spirituels, plus élevés en vibration. Le regard scintille maintenant au-dessus de l'imagination, l'âme avale et dissout les soleils, elle s'ouvre à la sève originelle, humble et impétueuse. Acclimatée à son Feu intérieur elle ne craint plus la brûlure des esprits, les prédicateurs-prédateurs n'entrent plus dans la demeure. L'Elixir dissous les entités néfastes et autres larves. La sphère aurale se remplit de poches solaires qui vont réparer les divers corps. Recommandé aux enfants qui ont peur du noir, qui ont des rêves agités et en cas d'énurésie.

Repères en Spagyrie :
Hypophyse, dépression, action antiseptique et anti-inflammatoire, diarrhée, douleurs rhumatismales, prostate, angoisse, plexus solaire, métabolisation des énergies alimentaires.
Retour catalogue unitaires

Cette fiche est extraite du livre de Toni CERON: "Référence thérapeutique de 214 Elixirs" aux Editions Col du Feu (32 euros franco de port pour la France)
ayu Pour commander par courrier, téléchargez le bon de commande Elixalp Bon de commande Elixalp

 

Conditions générales de vente (Elixalp/ColDuFeu) - Mentions légales - Protection des données personnelles - Contact
ELIXALP & Editions Col du Feu, Toni Ceron, 2451 route du col du feu, 74550 Orcier (France), +33 450 73 93 31, labo@elixalp.com